Octobre 2016 – L’agence met fin à son activité.

Merci à tous nos clients pour leur confiance et leur fidélité. 

La vie est une succession de choix qu’il faut savoir assumer ensuite.

— Joël Dicker

Le mot de Jean-Christophe, Fondateur de Second Degré

Il y a bientôt un an, je créais Second Degré, après des années passées dans le « système » du salariat. C’était un vrai défi que de tout plaquer pour créer sa petite entreprise à même pas 30 ans. Une sorte de rêve réalisé, d’accomplissement personnel, et d’épanouissement au quotidien.

J’ai découvert une autre façon de travailler, avec des avantages, mais aussi des inconvénients. J’ai rencontré des personnes géniales, qui m’ont aidé, conseillé, soutenu, fait confiance. J’ai croisé la route des confrères entrepreneurs bien souvent pleins de talent et de courage, qui pour certains sont devenus de vrais amis.

Mais en septembre dernier, quand un client m’a appelé pour me proposer un poste de responsable communication dans son entreprise et donc m’internaliser, j’ai été amené à beaucoup réfléchir. C’est un honneur et une reconnaissance énorme du travail accompli que de recevoir une telle proposition. Et au delà de ça une vraie chance, quand on connaît les galères pour trouver un job de nos jours. Mais cela remettrait aussi en question le développement de Second Degré, et mon statut d’entrepreneur.

Après avoir beaucoup réfléchi à cette opportunité, j’ai fait le choix d’accepter la proposition qui m’a été faite. Je suis donc recruté par Carrément Fleurs. Je vais piloter la communication de l’enseigne (30 magasins à ce jour) depuis le siège à Agen. Il y a de belles perspectives de développement pour cette enseigne que j’affectionne particulièrement et pour qui je travaille déjà depuis un an. Ils m’ont fait confiance il y a quelques mois, c’est à mon tour de leur faire confiance !

C’est pour moi une réelle opportunité, un choix de carrière même. Je n’abandonne cependant pas mes clients de Second Degré au bord de la route : pour les contrats en cours, il se poursuivent jusqu’à terme. Un confrère a aussi repris certains dossiers.


Jean-Christophe